La vérité libère

Information - Action - Libération !

Echange avec l'économiste Philippe Murer

Echange avec l’économiste Philippe Murer : quelques informations essentielles à connaître en 2022 !

Que faut-il savoir et comprendre de l’économie pour survivre en 2022 ?

L’inflation est de retour : 5% en France, 8% en Europe et aux Etats-Unis. Ce processus a commencé il y a un an aux Etats-Unis. Nous n’avons pas vu cela depuis les années 70-80. C’est un phénomène dû à des causes conjoncturelles mais aussi structurelles, durables. Cette inflation génère une perte de pouvoir d’achat et de consommation qui entraînera presqu’à coup sûr une récession en Occident. Crise économique et probablement financière sont donc au programme de 2022.

Soyez prudent avec votre épargne et évitez les placements risqués comme les cryptomonnaies et les actions.

Pour le reste, votre avenir économique personnel dépend largement de la santé économique du pays. Il n’est pas simple de se préserver, de se cacher dans un continent européen en régression constante. Ce n’est en tout cas pas le moment de prendre des risques professionnels importants.

Quels sont les plus gros mensonges véhiculés sur l’économie de nos jours ?

J’ai répertorié dans mon livre « Sortir du capitalisme du désastre » 11 mythes et mensonges du système économique qui sévissent depuis 40 ans en Occident. Pour faire simple, ce système est caractérisé par une théorie qu’on appelle ultralibérale ou néolibérale : « le marché doit être partout et l’Etat intervenir le moins possible. Le marché est efficace et l’Etat est inefficace ». Bien entendu, ce système engendrant des crises périodiques violentes, l’Etat est obligé de faire des exceptions et d’intervenir pour éviter la révolte de ceux qui ont beaucoup perdu (aides sociales) et éviter une récession trop violente et durable.

Un des mensonges le plus véhiculé est « Il y a plein d’emplois vacants en France », sous-entendu, les Français au chômage sont des fainéants. Ce n’est donc pas la faute de « l’élite » au pouvoir s’il y a beaucoup de chômage.
Sortir du capitalisme du désastre
Sortir du capitalisme du désastre

Premièrement, la France est un des pays d’Europe où il y a le moins d’emplois vacants selon les statistiques officielles européennes. Deuxièmement, être au chômage n’est pas une sinécure puisque la moitié des gens au chômage ne touche aucune indemnité et l’indemnité touchée n’est que de 60% du salaire net précédent. Troisièmement, les 200.000 emplois vacants sont des CDI ou des CDD ; ils ne représentent qu’1% des 20 millions d’embauches par an en France selon l’organisme public Acoss. Il s’agit donc d’un phénomène résiduel. Ce chiffre de 20 millions d’embauche par an est très élevé car une grande partie des embauches concerne des CDD et des CDD parfois très courts (un mois). Quatrièmement, un docteur en économie Hadrien Clouet a démontré que ces « offres d’emplois non pourvues » sont souvent des offres sous-payées ou des propositions très peu attractives. Exemple : une offre d’emploi de 2 heures de ménage par semaine au smic. Trouver éventuellement une nounou pour garder ses enfants, perdre pas mal de temps en déplacement pour gagner 20 euros par semaine ne fait pas forcément sens. Encore faut-il voir cette annonce quand on cherche un emploi à plein temps.

Dix autres mensonges du même calibre sont régulièrement distillés dans les grands médias pour forcer la population à penser qu’un système économique qui fonctionne très mal et appauvrit le pays depuis 40 ans est en fait un bon système économique et que tout cela est de la faute de gaulois trop réfractaires. La preuve que ceci est faux : tous les pays occidentaux sont touchés par de fortes difficultés économiques. L’Italie, pays le plus touché, est en récession depuis… 2007 : le PIB y baisse depuis 15 ans et la prospérité des Italiens (PIB par habitant) baisse encore plus vite.

Quelle serait l’économie idéale pour que l’on ait enfin la prospérité pour tous ? Est-ce possible / faisable ? Que pouvons-nous faire à notre échelle pour tendre vers cela ?

L’économie de marché est le type d’économie le plus dynamique et le plus naturel à l’être humain. Mais il y a beaucoup de types d’économie de marché. Le capitalisme financier et mondialisé actuel est un système extrême d’économie de marché. Il prouve depuis 40 ans qu’il est très inefficace et génère d’énormes inégalités. Il est donc nécessaire d’empêcher la domination de la finance sur l’économie et d’arrêter cette mondialisation économique extrême.

Les mesures à prendre pour arrêter la domination de la finance sur l’économie sont simples, la France l’a fait dans le passé mais nos dirigeants actuels le refusent. Contrôle des banques par la Banque de France pour favoriser les prêts à l’économie productive et non à la spéculation, interdiction des « stock-options » qui alignent la politique des PDG sur l’intérêt des actionnaires etc.

Démondialiser nécessite la mise en place d’un protectionnisme par les normes ou les tarifs qu’il est possible de mettre en place progressivement.

Toutes les économies prospères ont une industrie forte. La réindustrialisation de la France est une nécessité. Le protectionnisme intelligent nous aidera. La planification indicative, alliance positive de l’Etat et des entreprises privées pour réaliser par exemple notre transition écologique est aussi nécessaire et efficace : l’utilisation de la planification explique la réussite économique extraordinaire et la prospérité de la France sous de Gaulle et Colbert.

Il restera toujours des inégalités mais des inégalités nettement moins marquées et acceptées.

Quelques lois permettent de mieux répartir la prospérité : des lois sur le salaire minimum et l’obligation de l’indexation des salaires sur la hausse des prix par exemple.

Le système d’économie idéal pour la France, chaque pays ayant un modèle idéal propre, adapté à sa culture, est l’économie de type gaulliste ou colbertiste. Pour ceux qui veulent aller plus loin, je les encourage à lire « C’était de Gaulle » d’Alain Peyrefitte qui permet de comprendre en profondeur la pensée de ce grand homme et les raisons de sa popularité et de sa réussite. C’est un livre bien écrit et absolument passionnant.

Que peut faire un individu pour tendre vers cette économie idéale ? Ce système économique a comme discours : il n’y a de réussite qu’individuelle, pensez à vous et uniquement à vous, la société s’en portera au mieux. Cela a bien évidemment détruit le collectif et atomisé la société française. Une société atomisée est dirigée par les puissants qu’a fait émerger le système, coalisés quand leur intérêt est en jeu. Ne comptez pas sur les puissants, qui en profitent et en tirent un orgueil démesuré, pour changer ce modèle. Notre société ne peut se relever tant que chaque individu ne pense qu’à lui-même et tente un peu désespérément de s’en sortir seul, abandonnant un peu plus le bien commun. Il y a un effet cercle vicieux dans notre système économique. Comprendre cela et se battre pour reconstituer le collectif est un préalable pour reconstruire. La sortie sera collective donc politique que ce soit via les élections ou grâce à un autre évènement.

Au surplus, individuellement, dans son entreprise, chacun peut essayer d’agir de façon juste, en accord avec l’intérêt général. Ce n’est pas simple au moment où l’égoïsme est en train de tout broyer. Cela permet de conserver, propager l’espoir que changer cette société profondément injuste est possible.

Philippe Murer

Biographie : https://plus.wikimonde.com/wiki/Philippe_Murer

Mon blog : http://leblogdephilippemurer.com/

Mon livre : Sortir du capitalisme du désastre : https://livre.fnac.com/a16270679/Philippe-Murer-Sortir-du-capitalisme-du-desastre

Découvrez un autre article de la rubrique économique : https://laveritelibere.com/economie/investir-dans-des-pieces-dor-et-dargent-est-ce-toujours-une-bonne-idee/

Partager l'article sur les réseaux pour contribuer à la diffusion de l'information :
5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x