La vérité libère

Information - Action - Libération !

Stéphanie_épisode 2, partie 3

Comment l’hôpital m’a tuée ou la désillusion d’une infirmière_épisode 2, 3ème partie : l’Afrique

Je rentre en France, c’est l’heure du bilan. Je souhaite trouver une nouvelle voie.

Je trouve un poste en médecine du travail, sur un site industriel qui va fermer. Je vais bénéficier de l’accompagnement social des salariés pour faire en même temps qu’eux un bilan de compétence.

Je suis au calme. Je me recentre.

Résultat, je me retrouve dans une école de commerce à Paris. Donc j’arrive à Paris non pas pour être infirmière intérimaire comme je l’avais souhaité au départ mais pour intégrer l’Ecole de Commerce de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (ECCIP), l’actuelle Advancia.

Pendant 2 ans, je vais apprendre un tas de choses, gestion des stocks, marketing, comptabilité,  monter des dossiers sur des entreprises. Wahouuu, même si je suis en décalage d’âge avec les étudiants je suis trop contente d’apprendre le fonctionnement d’une entreprise qui ne soit pas l’hôpital !

Je vais faire un premier stage qui va beaucoup me plaire. Dans une société qui vend du matériel  médical, des implants orthopédiques, je vais assister les commerciaux, réaliser une étude pour le  service de la gestion/communication, développer un outil d’aide anatomique grâce mes  connaissances infirmière, un excellent stage.

La deuxième année, je n’aurai pas la chance d’avoir un stage aussi intéressant et je terminerai très  déçue de la formation; mon diplôme en poche, certes, mais sans motivation particulière pour un  poste précis.

Déboussolée, je pars en voyage en Afrique sub-saharienne, avec mon diplôme d’infirmière !!

Durant 3 mois je vais barouder du Maroc au Mali en passant par la Mauritanie, le Sénégal et la Gambie.

Clin d’œil : dans la préparation de ce trip, je vais recevoir quelques vaccins (fièvre jaune, fièvre typhoïde, hépatite A) et prendre un traitement préventif contre le paludisme, la nivaquine (Chloroquine!!)

Expérience fabuleuse, je suis une « backpacker ». J’atterris dans le sud du Maroc où je retrouve le copain qui avait monté ce projet de voyage auquel je m’étais ralliée quelques semaines plus tôt. La frontière entre le Sahara occidental et la Mauritanie est officiellement fermée. Néanmoins on peut rentrer en Mauritanie encadré par un convoi de l’armée marocaine 2 fois par semaine.

Au point de rendez-vous, piétons et conducteurs sont en tractation pour négocier ce voyage, ce passage. De la bonne vieille Renault ou Peugeot au 4*4 le plus rutilant de l’époque, le trajet se négocie de quelques francs à plusieurs centaines de dollars. Je ferai le trajet en 504 break pendant 2 jours avec un conducteur portugais gérant d’une exploitation de crevettes à Dakar. Dans sa 504, un couple américain, un étudiant et nous : L’Aventure !!

Nous allons longer la piste en suivant le convoi, l’océan d’un côté, le désert de l’autre, entre deux immensités ; les sentiments, les sensations sont extrêmes. Le monde est différent, deux infinis désertiques et quelques personnes au milieu… le sentiment de liberté est là encore bien présent et on ressent plus fortement l’attachement aux quelques humains qui vous entourent …

Qui suis-je entre ces deux immensités ?

Je garde le souvenir de moments, de réflexions de vies inspirées par la force de ce cadre naturel, magnifique et puissant. Magnifiquement puissant.

Des images grandeur nature défilent comme un film dans ma mémoire en même temps que la 504 blanche défile le long de cette côte. Certainement un de ces moment les plus forts de ce trip.

Extrait de l’infirmière en déroute qui baroude.

Je quitte l’infirmière pour tenter de mieux me retrouver et de mieux la retrouver en moi.

Stéphanie

Stéphanie, Infirmière Anesthésiste
Stéphanie, Infirmière Anesthésiste, épisode 2

Si vous n’avez pas encore lu mes articles précédents, c’est ici => 

Comment l’hôpital m’a tuée ou la désillusion d’une infirmière_épisode 1, 1ère partie

Comment l’hôpital m’a tuée ou la désillusion d’une infirmière_épisode 1, 2ème partie

Comment l’hôpital m’a tuée ou la désillusion d’une infirmière_épisode 1, 3ème partie

Comment l’hôpital m’a tuée ou la désillusion d’une infirmière_épisode 2, 1ère partie

Comment l’hôpital m’a tuée ou la désillusion d’une infirmière_épisode 2, 2ème partie

Vous souhaitez soutenir les soignants suspendus ?
Contactez ces organismes :
=>Syndicat Liberté Santé : https://www.syndicat-liberte-sante.com/

=>Reinfo Covid : https://reinfocovid.fr/

=>Covisions : https://covisoins.fr/

#ReintegrerLesSoignants

Partager l'article sur les réseaux pour contribuer à la diffusion de l'information :
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x